Journée scientifique

Agenda

Accréditation

Activités antérieures

Qui sommes nous?

Questions et contacts

Comptes rendus conférences et publications

    News

Liens

 accessible aux membres: assemblées générales

 

20ème Journée scientifique le Vendredi 20 Septembre.

au Castel de Pont-A-Lesse
Pont -A- Lesse, 31  5500 DINANT
 

  8 conférences réparties dans 2 salles
    plan d accès cliquez ici
Inscription et paiement  limité à 200 personnes
- conférences

base

190€
master II/stagiaires 80€
- repas chaud
   (3 plats)

"l'intermède convivial"

+30€

réduction fidélité et majoration paiement tardif voir formulaire d'inscription

Inscription on-line cliquez ici

Programme

 

Salle 1  

Salle 2

 

 9h00
 à 10h30

Prof. Marc LAMY (1)
Chef de Service CHU de Liège.
Chargé de Cours à l’ULG.

 

La gestion de l’occlusion chez l’édenté total 

Dom 7 37821 10 pts

 

Prof. Alain VANHEUSDEN (5)
Chef du Service de Prothèse Fixe au CHU de Liège .
Responsable de l'enseignement des cours de prothèse fixe à l'ULG.

Utilisation clinique de la digue : pourquoi et comment ? 

Dom 4 37817 10 pts

 

11h00 à 12h30

 Prof. Philippe van Meerbeeck(2)
Docteur en médecine ,Psychiatre et psychanalyste, professeur à la Faculté de médecine ucl. fondateur du département Adolescent et jeunes adultes du centre de guidance de l’UCL et du Centre thérapeutique pour adolescents (CTHA),. Il dirige la collection Oxalys et la revue Cahiers de psychologie clinique 

l’aspiration sacrificielle des jeunes : aspect éthique

 Dom 2 37820 10 pts

+
d'
i
n
f
o

 

Dr  Stéphanie Haas (6)
Chirurgie Maxillo-faciale; centre de chirurgie tête et cou/Chirec à bxl

L'éthique dans la gestion de l’aspect esthétique de la face

Dom 2 37824 10 pts

 

 

 

 

Dîner

 

Dîner

 

14h00 à 15h30

 Prof. Ramin ATASH (3)
Dentiste LSD Docteur en sciences dentaires PhD (Université Libre de Bruxelles ULB) Chargé de cours de prothèse   ULBChargé de cours des biomatériaux dentaires  ULBChef de clinique, au sein du service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale de l’Hôpital académique Erasme, Université Libre de Bruxelles ULB
Les différentes  stratégies prothétiques pour la restauration de la dent dépulpée postérieure.

Dom 7 37819 10 pts

+
d'
i
n
f
o

Dr Mark Bonner (7)
Chirurgien dentiste Pratique limitée aux soins de la gencive
Victoriaville (Québec) 

Rectifier le rôle des protozoaires dans les parodontites et les péri-implantites

Dom 6 37816 10 pts

 

+
d'
i
n
f
o

 

16h00 à
 17h30

D.G Jean-Pierre BORGERS (4)
Dentiste généraliste, spécialiste en prothèse amovible.
Consultant et instructeur PA ULG.

Comment revisiter une prothèse amovible complète au fauteuil
 

Dom 7 37818 10 pts

 

 

 

Dr Mark Bonner (8)
Chirurgien dentiste Pratique limitée aux soins de la gencive
Victoriaville (Québec) 
Le traitement des parodontites par l'approche microscopique du microbiote parodontal

Dom 6 37815 10 pts

 

+
d'
i
n
f
o

 

Accréditations demandées

Inscription on-line cliquez ici

 

 

Retour Home

Copyright © 2019[SPDOB]. Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l’aspiration sacrificielle des jeunes

Nous allons réfléchir au contexte dans lequel nos jeunes sont invités à grandir. L’adolescence est caractérisée par l’envie de croire et par la recherche de valeurs pour trouver un sens à sa vie. Comment alors vivre et grandir dans un monde désenchanté, sans la moindre perspective de lendemains qui chantent ? Désabusés, en perte de repères dans ce monde matérialiste, mondialisé et hyper connecté, certains jeunes se transforment en casseurs avec un gilet jaune, d’autres succombent aux sirènes apocalyptiques du djihad, d’autres tombent dans les pièges du divin marché . Cette conférence propose des pistes de réflexion pour expliquer les processus à l’œuvre dans l’adolescence : l’envie de comprendre

Retour Home

Copyright © 2019[SPDOB]. Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les différentes  stratégies prothétiques pour la restauration de la dent dépulpée postérieure.

 de nombreux progrès  dans le domaine de l’adhésion aux tissus dentaires et dans l’évolution de la connaissance des propriétés biomécaniques de la dent dépulpée et l’amélioration des propriétés mécaniques des nouveaux biomatériaux ont modifié l’approche thérapeutique de la dent dépulpée.
 L’objectif de cette conférence est d’essayer de proposer un arbre décisionnel clinique concernant la reconstitution de la       dent dépulpée postérieure.
Toutes les possibilités thérapeutiques de la reconstitution partielle collée à l’endo-couronne seront passées en revue.

 

Retour Home

Copyright © 2019[SPDOB]. Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rectifier le rôle des protozoaires dans les parodontites et les péri-implantites.



 

Le protozoaire Entamoeba gingivalis réside dans la cavité buccale et est fréquemment observé dans les poches parodontales de l'homme et des animaux domestiques. Cette espèce d'Entamoeba est étroitement apparentée à l'agent pathogène humain Entamoeba histolytica, l'agent de l'amibiase. Bien que E. gingivalis soit hautement enrichi chez les personnes atteintes de parodontite, le rôle potentiel de ce protozoaire dans les maladies infectieuses buccales n'est pas connu. La parodontite touche la moitié de la population adulte dans le monde, conduit finalement à l'édentulisme et a été liée à d'autres pathologies, telles que le diabète et les maladies cardiovasculaires. Le vieillissement étant un facteur de risque du trouble, il est considéré comme un processus physiologique inévitable, même s'il peut être prévenu et guéri. Cependant, l'impact de la parodontite sur la santé et la qualité de vie du patient, ainsi que son fardeau économique, sont sous-estimés. Les modèles couramment acceptés expliquent la progression de la santé à la gingivite puis à la parodontite par un changement progressif de l'identité et de la proportion de microorganismes bactériens dans les crevasses gingivales. Bien que n'étant pas pathognomonique, l'inflammation est toujours présente dans la parodontite. Le recrutement de leucocytes dans les gencives enflammées et leur passage dans la lumière de la poche parodontale sont supposés alimenter à la fois la destruction des tissus et le développement de la flore. La contribution individuelle de chaque espèce bactérienne à la maladie est difficile à établir et le rôle éventuel des protozoaires dans le devenir de cette maladie a été ignoré. Suite aux découvertes scientifiques récentes, nous discutons de la pertinence de ces données et proposons que le statut d'E. gingivalis soit reconsidéré en tant que pathogène potentiel contribuant à la parodontite et la péri-implantite

 

Retour Home

Copyright © 2019[SPDOB]. Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le traitement des parodontites par l'approche microscopique du microbiote parodontal.



 

Depuis plus d’un siècle, les chercheurs ont identifié le protozoaire Entamoeba gingivalis dans le sillon des dents atteintes par les maladies parodontales. L’utilisation récente de réaction en chaîne par polymérase (PCR) a permis de détecter cette amibe dans 69 % des sites malades et démontré son absence dans la situation de gencive saine. Le but de cette présentation est de visualiser les caractéristiques d’un tel biofilm et d’évaluer les résultats cliniques de cabinets dentaires concernés par la composante parasitaire dans les thérapies parodontales et implantaires. Le « Protocole de guérison parodontale Bonner Dunoyé » (PHPBD) sans chirurgie a été appliqué comme traitement modèle. Au cours de ce processus, le patient pratique une technique d'hygiène parfaite dans le cabinet et est éduqué pour éviter la gingivite primaire; l’image du biofilm est suivi et partagée avec le patient à chaque rendez-vous, les facteurs de transmission et les risques de contamination parasitaire par l’environnement sont discutés. Les résultats du saignement au sondage sont réduits de 95%. Les poches initiales dépassant 3 mm de profondeur de poche (PD) disparaissent complètement. L'élimination des poches pour le groupe des 4 à 6 mm est de 97,8% et 100% pour le groupe ≥ 7 mm. La cicatrisation moyenne des poches est équivalent à 97% pour la moyenne des patients. Le biofilm initial, composé de parasites, neutrophiles, spirochètes et autres bactéries mobiles, est progressivement remplacé par un biofilm exempt de globules blancs, des bactérie coccoïdes immobiles, filaments et cellules épithéliales, comme dans tous les cas de parodonte sain. La surveillance et la gestion microscopique du biofilm et des cellules inflammatoire rappelle une guérison viable de la parodontite.


 

Retour Home

Copyright © 2019[SPDOB]. Tous droits réservés.